Dans les localités de Vila de Rei et Maçao, 200 kilomètres au nord-est de la capitale Lisbonne, les feux ont perdu de leur intensité mais menaçaient toujours plusieurs villages, rapportait le quotidien Público, citant la protection civile. Plus de 300 véhicules ont été déployés simultanément sur deux fronts. Des températures dépassant les 40°C, un air sec et un vent fort rendent la tâche difficile aux combattants du feu depuis samedi après-midi. Au moins huit personnes ont été blessées au cours du week-end et plusieurs habitations ont été détruites. Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa a annulé ses obligations pour suivre l'évolution de la situation. (Belga)