Le nombre de contrôles devrait ainsi s'établir à quelque 10.000 par an. "Le secteur du transport recevra la priorité", explique le secrétaire d'État. "Je m'attends surtout à une augmentation des contrôles sur la route: temps de conduite et de repos, conditions de travail, dumping social, etc." M. De Backer ne se contentera pas de contrôler le secteur des transports, il promet également de ferrailler pour faire baisser les charges sociales. Il s'entretiendra notamment à ce propos avec la commissaire européenne compétente Violeta Bulc le mois prochain. (Belga)

Le nombre de contrôles devrait ainsi s'établir à quelque 10.000 par an. "Le secteur du transport recevra la priorité", explique le secrétaire d'État. "Je m'attends surtout à une augmentation des contrôles sur la route: temps de conduite et de repos, conditions de travail, dumping social, etc." M. De Backer ne se contentera pas de contrôler le secteur des transports, il promet également de ferrailler pour faire baisser les charges sociales. Il s'entretiendra notamment à ce propos avec la commissaire européenne compétente Violeta Bulc le mois prochain. (Belga)