Plus d'un migraineux sur cinq souffre d'au moins une crise par semaine. "C'est énorme. Qui plus est, 45% des patients (migraineux) ne font pas diagnostiquer leur affection par un médecin ou un spécialiste", regrette le neurologue Jan Versijpt, de l'UZ Brussel. Les facteurs déclencheurs sont variés: le principal étant les émotions (44%), devant la fatigue (35%), les causes hormonales (25%), un manque de sommeil (23%) et une alimentation spécifique (11%). Les symptômes généralement associés à la migraine sont la sensibilité à la lumière (84%) et au bruit (73%), la fatigue (71%), une douleur d'un côté de la tête (62%) et des nausées ou des vomissements (59%). Près de 7 migraineux sur dix disent être confrontés à une douleur sévère, contre 6% des patients atteints de céphalées (maux de tête). La moitié des migraineux déclarent que leurs crises durent de 3 à 12 heures alors que pour 7 personnes sur dix souffrant de céphalées leur mal de tête ne dépasse pas les deux heures. L'enquête a été réalisée en 2006 auprès de 1.054 Belges affirmant être confrontés à des céphalées et des migraines, dont 716 "diagnostiqués" comme souffrant de céphalées et 416 comme migraineux selon les critères de l'International Headache Society. Les résultats ont été divulgués à l'occasion d'une campagne menée par les associations pharmaceutiques OPHACO et APB, la Ligue belge contre les céphalées et GSK Consumer Healthcare, l'une des branches de la société pharmaceutique GSK. A l'occasion de la Semaine de la Migraine qui débutera le 23 mai, un test visant à diagnostiquer la maladie et une brochure d'information seront proposés gratuitement au public dans les pharmacies participant à l'action. (Belga)

Plus d'un migraineux sur cinq souffre d'au moins une crise par semaine. "C'est énorme. Qui plus est, 45% des patients (migraineux) ne font pas diagnostiquer leur affection par un médecin ou un spécialiste", regrette le neurologue Jan Versijpt, de l'UZ Brussel. Les facteurs déclencheurs sont variés: le principal étant les émotions (44%), devant la fatigue (35%), les causes hormonales (25%), un manque de sommeil (23%) et une alimentation spécifique (11%). Les symptômes généralement associés à la migraine sont la sensibilité à la lumière (84%) et au bruit (73%), la fatigue (71%), une douleur d'un côté de la tête (62%) et des nausées ou des vomissements (59%). Près de 7 migraineux sur dix disent être confrontés à une douleur sévère, contre 6% des patients atteints de céphalées (maux de tête). La moitié des migraineux déclarent que leurs crises durent de 3 à 12 heures alors que pour 7 personnes sur dix souffrant de céphalées leur mal de tête ne dépasse pas les deux heures. L'enquête a été réalisée en 2006 auprès de 1.054 Belges affirmant être confrontés à des céphalées et des migraines, dont 716 "diagnostiqués" comme souffrant de céphalées et 416 comme migraineux selon les critères de l'International Headache Society. Les résultats ont été divulgués à l'occasion d'une campagne menée par les associations pharmaceutiques OPHACO et APB, la Ligue belge contre les céphalées et GSK Consumer Healthcare, l'une des branches de la société pharmaceutique GSK. A l'occasion de la Semaine de la Migraine qui débutera le 23 mai, un test visant à diagnostiquer la maladie et une brochure d'information seront proposés gratuitement au public dans les pharmacies participant à l'action. (Belga)