On pouvait lire dans cette annonce: "ce soir ou ce week-end, nous allons mener un attentat dans les bars gay d'Ostende". Plus loin dans le même message, la participation de "27 personnes" était évoquée. A la suite de l'apparition de ce message, la police d'Ostende a reçu de nombreux appels de citoyens inquiets. On ne sait pas pour le moment s'il s'agit d'une plaisanterie ou d'une menace à prendre au sérieux. "Mais nous restons bien sûr aux aguets", indique le procureur Frank Demeester. (Belga)

On pouvait lire dans cette annonce: "ce soir ou ce week-end, nous allons mener un attentat dans les bars gay d'Ostende". Plus loin dans le même message, la participation de "27 personnes" était évoquée. A la suite de l'apparition de ce message, la police d'Ostende a reçu de nombreux appels de citoyens inquiets. On ne sait pas pour le moment s'il s'agit d'une plaisanterie ou d'une menace à prendre au sérieux. "Mais nous restons bien sûr aux aguets", indique le procureur Frank Demeester. (Belga)