Selon le recteur, Michael Drake, les faits sont "choquants et douloureux", écrit-il par mail aux étudiants et au personnel. "L'échec fondamental de notre institution à l'époque en matière de prévention de ces abus est inacceptable." Selon le rapport de l'université, certains responsables auraient été au courant des accusations dès 1979, mais les plaintes n'ont été révélées qu'en 1996, lorsque M. Strauss a été suspendu puis finalement renvoyé après une "enquête très limitée". Il est toutefois resté membre de la faculté. L'enquête a été lancée en avril 2018, après que Larry Nassar, médecin de l'équipe nationale américaine de gymnastique artistique féminine, eut été condamné pour abus sexuels. (Belga)