David Bouillon et son association médico-sociale Lagardère réalisent actuellement des tests de dépistage rapides du Covid-19 dans plusieurs villes belges. "Nous serons dans les prochains jours à Plancenoit, puis à Namur, à Liège, à Charleroi, à Mons... Il y a notamment un tas de travailleurs, salariés ou indépendants, qui sont bien contents d'avoir ce test, dont les résultats sont connus en quelques minutes, pour éviter de contaminer des collègues ou des clients", a expliqué le médecin montois, lors d'une conférence de presse avec son avocat vendredi. "En février, nous n'avions pas ces tests. Mais aujourd'hui, en juillet, nous les avons. C'est capital de tester plus pour lutter contre les risques de la contamination et éviter un reconfinement. Trop de personnes sont décédées sans dignité et trop de personnes qui n'étaient pas 'Covid' n'ont pas été soignées en temps et en heure", a-t-il ajouté. Le docteur Bouillon a choisi d'agir en justice pour que ces tests rapides de dépistage du Covid-19 soient dès maintenant systématiquement réalisés sur les personnes qui reviennent en Belgique après un séjour à l'étranger dans une zone rouge, afin de limiter les risques d'une nouvelle large propagation du virus. (Belga)

David Bouillon et son association médico-sociale Lagardère réalisent actuellement des tests de dépistage rapides du Covid-19 dans plusieurs villes belges. "Nous serons dans les prochains jours à Plancenoit, puis à Namur, à Liège, à Charleroi, à Mons... Il y a notamment un tas de travailleurs, salariés ou indépendants, qui sont bien contents d'avoir ce test, dont les résultats sont connus en quelques minutes, pour éviter de contaminer des collègues ou des clients", a expliqué le médecin montois, lors d'une conférence de presse avec son avocat vendredi. "En février, nous n'avions pas ces tests. Mais aujourd'hui, en juillet, nous les avons. C'est capital de tester plus pour lutter contre les risques de la contamination et éviter un reconfinement. Trop de personnes sont décédées sans dignité et trop de personnes qui n'étaient pas 'Covid' n'ont pas été soignées en temps et en heure", a-t-il ajouté. Le docteur Bouillon a choisi d'agir en justice pour que ces tests rapides de dépistage du Covid-19 soient dès maintenant systématiquement réalisés sur les personnes qui reviennent en Belgique après un séjour à l'étranger dans une zone rouge, afin de limiter les risques d'une nouvelle large propagation du virus. (Belga)