Le maréchal Peach doit succéder vers le mois de juin 2018 à l'actuel président du Comité militaire de l'Otan, le général tchèque Petr Pavel, en poste depuis juin 2016. Il a été élu par ses pairs, les chefs d'état-major (Chod) des pays alliés, lors d'une de leurs trois réunions annuelles qui se tenait à Tirana, a indiqué l'Alliance atlantique sur son site internet. Cette élection intervient alors que le Royaume-Uni s'apprête à quitter l'Union européenne - en principe en mars 2019 - tout en se disant prêt à poursuivre "une coopération étroite" avec l'UE après le Brexit sur les questions de défense et d'échange d'informations, en s'engageant "sans condition au maintien de la sécurité européenne" et sans remettre en cause son appartenance à l'Otan. "C'est un grand honneur d'avoir été choisi comme prochain président du Comité militaire, une des plus importantes positions au sein de l'Otan et centrale pour la sécurité européenne", a affirmé le maréchal Peach, cité par le site de l'Alliance. "Je suis désireux d'assumer ce nouveau défi à un moment aussi important pour l'Otan, à un moment où l'Alliance doit se moderniser face à des menaces nouvelles et s'adaptant sans cesse", a ajouté l'officier britannique. Le président du Comité militaire a pour tâche de conseiller le secrétaire général de l'Otan - actuellement le Norvégien Jens Stoltenberg - sur les affaires militaires. C'est lui qui présente aux organes politiques de l'Alliance la position des chefs militaires des 29 Etats-membres, fixée par consensus. (Belga)

Le maréchal Peach doit succéder vers le mois de juin 2018 à l'actuel président du Comité militaire de l'Otan, le général tchèque Petr Pavel, en poste depuis juin 2016. Il a été élu par ses pairs, les chefs d'état-major (Chod) des pays alliés, lors d'une de leurs trois réunions annuelles qui se tenait à Tirana, a indiqué l'Alliance atlantique sur son site internet. Cette élection intervient alors que le Royaume-Uni s'apprête à quitter l'Union européenne - en principe en mars 2019 - tout en se disant prêt à poursuivre "une coopération étroite" avec l'UE après le Brexit sur les questions de défense et d'échange d'informations, en s'engageant "sans condition au maintien de la sécurité européenne" et sans remettre en cause son appartenance à l'Otan. "C'est un grand honneur d'avoir été choisi comme prochain président du Comité militaire, une des plus importantes positions au sein de l'Otan et centrale pour la sécurité européenne", a affirmé le maréchal Peach, cité par le site de l'Alliance. "Je suis désireux d'assumer ce nouveau défi à un moment aussi important pour l'Otan, à un moment où l'Alliance doit se moderniser face à des menaces nouvelles et s'adaptant sans cesse", a ajouté l'officier britannique. Le président du Comité militaire a pour tâche de conseiller le secrétaire général de l'Otan - actuellement le Norvégien Jens Stoltenberg - sur les affaires militaires. C'est lui qui présente aux organes politiques de l'Alliance la position des chefs militaires des 29 Etats-membres, fixée par consensus. (Belga)