En novembre 2015, le gouvernement avait notamment décidé de gonfler de 41% le taux d'accises sur l'alcool de bouche. Les recettes supplémentaires n'ont cependant été que de 1,57%, d'après Sudpresse. Tabac et alcool confondus, la moins-value atteindrait 329,5 millions d'euros. Le débat au sein du gouvernement fédéral sur une éventuelle baisse des accises sur le tabac, évoquée lundi par le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA), mais rejetée par ses collègues de la Santé et de l'Environnement, Maggie De Block (Open Vld) et Marie Christine Marghem (MR), n'aura lieu que lors du prochain contrôle budgétaire, affirmait mardi le Premier ministre Charles Michel. (Belga)

En novembre 2015, le gouvernement avait notamment décidé de gonfler de 41% le taux d'accises sur l'alcool de bouche. Les recettes supplémentaires n'ont cependant été que de 1,57%, d'après Sudpresse. Tabac et alcool confondus, la moins-value atteindrait 329,5 millions d'euros. Le débat au sein du gouvernement fédéral sur une éventuelle baisse des accises sur le tabac, évoquée lundi par le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA), mais rejetée par ses collègues de la Santé et de l'Environnement, Maggie De Block (Open Vld) et Marie Christine Marghem (MR), n'aura lieu que lors du prochain contrôle budgétaire, affirmait mardi le Premier ministre Charles Michel. (Belga)