L'animal responsable de cette attaque, commise chez un particulier, est probablement le loup August, dont la présence avait été signalée mardi dans la Campine anversoise, par cette même asbl et la campagne "Welkom Wolf" (bienvenue au loup). Ce second canidé a été observé dans les communes de Lichtaart et de Gierle et aurait tué deux moutons chez un agriculteur de Zoersel. Le même animal est sans doute responsable de la mort d'un kangourou, tué dans la nuit de mardi à mercredi à Balen. Un autre marsupial a été blessé dans l'attaque.

Un responsable de l'asbl Landschap, Jan Loos, s'est dit mercredi convaincu que l'auteur de cette attaqué était bien un loup, en raison de la taille des animaux attaqués. "Le loup s'est glissé sous le grillage (de l'enclos) et a emporté un kangourou", a-t-il expliqué.

L'Institut flamand pour l'Etude de la Nature et des Forêts (Instituut voor Natuur- en Bosonderzoek) s'est rendu à Balen pour procéder à une analyse de l'ADN reccuellie sur les lieux.

Selon M. Loos, la probabilité est grande que l'auteur soit le loup August, qui a été observé dans les environs au cours des dernières semaines. "Mais cela peut aussi être un nouveau loup", a-t-il déclaré.

Une session d'information est prévue fin février pour expliquer aux propriétaires de moutons et d'autres animaux comme les protéger contre le loup.

L'animal responsable de cette attaque, commise chez un particulier, est probablement le loup August, dont la présence avait été signalée mardi dans la Campine anversoise, par cette même asbl et la campagne "Welkom Wolf" (bienvenue au loup). Ce second canidé a été observé dans les communes de Lichtaart et de Gierle et aurait tué deux moutons chez un agriculteur de Zoersel. Le même animal est sans doute responsable de la mort d'un kangourou, tué dans la nuit de mardi à mercredi à Balen. Un autre marsupial a été blessé dans l'attaque. Un responsable de l'asbl Landschap, Jan Loos, s'est dit mercredi convaincu que l'auteur de cette attaqué était bien un loup, en raison de la taille des animaux attaqués. "Le loup s'est glissé sous le grillage (de l'enclos) et a emporté un kangourou", a-t-il expliqué. L'Institut flamand pour l'Etude de la Nature et des Forêts (Instituut voor Natuur- en Bosonderzoek) s'est rendu à Balen pour procéder à une analyse de l'ADN reccuellie sur les lieux. Selon M. Loos, la probabilité est grande que l'auteur soit le loup August, qui a été observé dans les environs au cours des dernières semaines. "Mais cela peut aussi être un nouveau loup", a-t-il déclaré. Une session d'information est prévue fin février pour expliquer aux propriétaires de moutons et d'autres animaux comme les protéger contre le loup.