L'INBO (Instituut voor Natuur en Bosonderzoek) s'est donc rendu lundi à Zoersel afin de prélever des échantillons ADN sur une des deux carcasses de mouton.

"L'animal a été tué par une morsure à hauteur du cou, la signature typique d'un loup", selon l'association environnementale Landschap vzw.

Les scientifiques de l'INBO vont analyser maintenant les échantillons prélevés mais selon l'association environnementale et ses collaborateurs de la campagne "Welkom Wolf", les résultats ne laissent guère de place au doute. "Cela nous surprendrait vraiment qu'il ne s'agisse pas d'un loup dans le cas de Zoersel, surtout au vu des traces relevées à Lichtaart et Gierle les jours précédents."

Il n'est par ailleurs pas acquis que le loup reste dans la région ou notre pays, selon l'association pour qui il s'agit peut-être d'un jeune adulte errant. "Les jeunes loups quittent leur meute entre l'âge de 10 et 22 mois et de toute manière avant leur deuxième anniversaire", poursuit l'association.

"Ils partent alors à la recherche d'un territoire et d'un partenaire. Ils vagabondent ensuite à travers toute l'Europe, un périple qui peut les emmener à plus de 1.000 kilomètres, dans toutes les directions. La possibilité est grande que l'animal soit originaire d'une meute d'Allemagne et qu'il ou elle a transité par les Pays-Bas avant d'arriver chez nous." Les loups peuvent en effet parcourir 80 kilomètres en une nuit et il se peut donc qu'il ait déjà quitté le pays.

L'INBO (Instituut voor Natuur en Bosonderzoek) s'est donc rendu lundi à Zoersel afin de prélever des échantillons ADN sur une des deux carcasses de mouton. "L'animal a été tué par une morsure à hauteur du cou, la signature typique d'un loup", selon l'association environnementale Landschap vzw. Les scientifiques de l'INBO vont analyser maintenant les échantillons prélevés mais selon l'association environnementale et ses collaborateurs de la campagne "Welkom Wolf", les résultats ne laissent guère de place au doute. "Cela nous surprendrait vraiment qu'il ne s'agisse pas d'un loup dans le cas de Zoersel, surtout au vu des traces relevées à Lichtaart et Gierle les jours précédents." Il n'est par ailleurs pas acquis que le loup reste dans la région ou notre pays, selon l'association pour qui il s'agit peut-être d'un jeune adulte errant. "Les jeunes loups quittent leur meute entre l'âge de 10 et 22 mois et de toute manière avant leur deuxième anniversaire", poursuit l'association. "Ils partent alors à la recherche d'un territoire et d'un partenaire. Ils vagabondent ensuite à travers toute l'Europe, un périple qui peut les emmener à plus de 1.000 kilomètres, dans toutes les directions. La possibilité est grande que l'animal soit originaire d'une meute d'Allemagne et qu'il ou elle a transité par les Pays-Bas avant d'arriver chez nous." Les loups peuvent en effet parcourir 80 kilomètres en une nuit et il se peut donc qu'il ait déjà quitté le pays.