FOOTBALL Un jeune joueur sur trois a été victime de discrimination, comme du racisme, sexisme et grossophobie, au cours des deux années écoulées, ressort-il d'une étude menée par la KU Leuven. Un sondage a été mené en ligne auprès de 2.169 familles et une quinzaine d'acteurs du foot ont été interviewés dans le cadre de cette étude. Le ratio est de 37%, mais il grimpe jusqu'à 50% chez les filles, et même à près de 75% en Wallonie. Selon les chercheurs, le racisme est un phénomène persistant sur les terrains de jeunes et autour de ceux-ci. Parmi les facteurs discriminants, la couleur de peau et le physique (surcharge pondérale) sont souvent relevés par les parents et encadrants. (Belga)

FOOTBALL Un jeune joueur sur trois a été victime de discrimination, comme du racisme, sexisme et grossophobie, au cours des deux années écoulées, ressort-il d'une étude menée par la KU Leuven. Un sondage a été mené en ligne auprès de 2.169 familles et une quinzaine d'acteurs du foot ont été interviewés dans le cadre de cette étude. Le ratio est de 37%, mais il grimpe jusqu'à 50% chez les filles, et même à près de 75% en Wallonie. Selon les chercheurs, le racisme est un phénomène persistant sur les terrains de jeunes et autour de ceux-ci. Parmi les facteurs discriminants, la couleur de peau et le physique (surcharge pondérale) sont souvent relevés par les parents et encadrants. (Belga)