Cette proposition avait été lancée samedi soir par l'initiateur et figure de proue de l'association anversoise stRaten-generaal, Manu Claeys, à l'origine de suggestions alternatives à la liaison routière Oosterweel pour boucler le ring d'Anvers, avec les projets de recouvrement du ring qui y sont liés. M. Claeys a préconisé que le gouvernement flamand s'accorde avant les élections générales du 26 mai prochain sur le profil d'un tel "intendant du climat" afin que le prochain exécutif le choisisse en septembre, à l'issue d'une procédure de sélection organisée durant l'été.

Selon lui, cet intendant devra constituer son équipe - une équipe de communication, une équipe de participation et des experts - et travailler avec un système d'ateliers thématiques pour trouver des solutions spécifiques au niveau flamand. Tout en saluant cette idée, Mme Rutten a estimé dimanche lors de l'émission De Zevende Dag de la VRT-télévision qu'il serait difficile d'entamer la procédure de recrutement avant le scrutin régional.

"Il est important d'avoir tout le monde à bord. Nous devons amener autour de la table des citoyens, des entreprises, les autorités publiques, les universités, les experts et les financiers et travailler le plus concrètement possible, a ajouté la présidente des libéraux flamands. Désigner un intendant lui semble une bonne idée: "Nous y sommes certainement ouverts", a dit Mme Rutten.

Cette proposition avait été lancée samedi soir par l'initiateur et figure de proue de l'association anversoise stRaten-generaal, Manu Claeys, à l'origine de suggestions alternatives à la liaison routière Oosterweel pour boucler le ring d'Anvers, avec les projets de recouvrement du ring qui y sont liés. M. Claeys a préconisé que le gouvernement flamand s'accorde avant les élections générales du 26 mai prochain sur le profil d'un tel "intendant du climat" afin que le prochain exécutif le choisisse en septembre, à l'issue d'une procédure de sélection organisée durant l'été. Selon lui, cet intendant devra constituer son équipe - une équipe de communication, une équipe de participation et des experts - et travailler avec un système d'ateliers thématiques pour trouver des solutions spécifiques au niveau flamand. Tout en saluant cette idée, Mme Rutten a estimé dimanche lors de l'émission De Zevende Dag de la VRT-télévision qu'il serait difficile d'entamer la procédure de recrutement avant le scrutin régional. "Il est important d'avoir tout le monde à bord. Nous devons amener autour de la table des citoyens, des entreprises, les autorités publiques, les universités, les experts et les financiers et travailler le plus concrètement possible, a ajouté la présidente des libéraux flamands. Désigner un intendant lui semble une bonne idée: "Nous y sommes certainement ouverts", a dit Mme Rutten.