Le quadragénaire s'était déjà introduit de nuit, jeudi passé, dans le jardin du bourgmestre d'Anvers, qui l'avait pris sur le fait. Le maïeur avait maîtrisé l'individu à l'aide d'un pistolet à air comprimé qui n'était pas chargé. Après son interpellation au domicile de Bart De Wever à Deurne, l'homme avait été relâché sous la condition de ne plus importuner l'élu nationaliste. Samedi, le quadragénaire avait pourtant surgi à nouveau devant M. De Wever alors que celui-ci faisait son jogging. Rien n'indique jusqu'à présent que l'individu ait eu de mauvaises intentions envers le bourgmestre de la Métropole mais en raison de son état de confusion et de son comportement persistant, le parquet a décidé d'interner le quadragénaire. (Belga)

Le quadragénaire s'était déjà introduit de nuit, jeudi passé, dans le jardin du bourgmestre d'Anvers, qui l'avait pris sur le fait. Le maïeur avait maîtrisé l'individu à l'aide d'un pistolet à air comprimé qui n'était pas chargé. Après son interpellation au domicile de Bart De Wever à Deurne, l'homme avait été relâché sous la condition de ne plus importuner l'élu nationaliste. Samedi, le quadragénaire avait pourtant surgi à nouveau devant M. De Wever alors que celui-ci faisait son jogging. Rien n'indique jusqu'à présent que l'individu ait eu de mauvaises intentions envers le bourgmestre de la Métropole mais en raison de son état de confusion et de son comportement persistant, le parquet a décidé d'interner le quadragénaire. (Belga)