Il a été interpellé mercredi au cours d'une opération spéciale menée par les services spéciaux et la police frontalière, a indiqué dans un communiqué le Parquet bulgare. Selon ce communiqué, il était recherché "en lien avec une peine de 20 ans de prison pour terrorisme reçue d'un tribunal d'un pays européen" et une autre peine de neuf ans et cinq mois reçue en Turquie. Contactés par l'AFP, les procureurs ont refusé de donner plus de détails. Les médias bulgares ont présenté l'homme comme Yassine Lachiri, présumé proche d'Abdelhamid Abaaoud, le coordinateur des attentats du 13-Novembre à Paris en 2015. Une source proche de l'enquête a confirmé à l'AFP qu'il s'agissait bien de M. Lachiri. Un porte-parole du parquet fédéral belge a de son côté déclaré à l'AFP qu'une demande d'extradition était en préparation. "Une personne a été arrêtée dont nous demandons la remise", a-t-il indiqué à l'AFP. Yassine Lachiri a été condamné en 2015 à 20 ans de prison par contumace par un tribunal de Bruxelles, dans le cadre du procès d'un réseau de recrutement jihadiste en Belgique. Selon la presse belge, M. Lachiri, qui possède aussi la nationalité marocaine, a été déchu de sa nationalité belge par défaut en 2020. (Belga)

Il a été interpellé mercredi au cours d'une opération spéciale menée par les services spéciaux et la police frontalière, a indiqué dans un communiqué le Parquet bulgare. Selon ce communiqué, il était recherché "en lien avec une peine de 20 ans de prison pour terrorisme reçue d'un tribunal d'un pays européen" et une autre peine de neuf ans et cinq mois reçue en Turquie. Contactés par l'AFP, les procureurs ont refusé de donner plus de détails. Les médias bulgares ont présenté l'homme comme Yassine Lachiri, présumé proche d'Abdelhamid Abaaoud, le coordinateur des attentats du 13-Novembre à Paris en 2015. Une source proche de l'enquête a confirmé à l'AFP qu'il s'agissait bien de M. Lachiri. Un porte-parole du parquet fédéral belge a de son côté déclaré à l'AFP qu'une demande d'extradition était en préparation. "Une personne a été arrêtée dont nous demandons la remise", a-t-il indiqué à l'AFP. Yassine Lachiri a été condamné en 2015 à 20 ans de prison par contumace par un tribunal de Bruxelles, dans le cadre du procès d'un réseau de recrutement jihadiste en Belgique. Selon la presse belge, M. Lachiri, qui possède aussi la nationalité marocaine, a été déchu de sa nationalité belge par défaut en 2020. (Belga)