La police a pu arrêter l'homme après qu'il ait lui-même été blessé lors d'un échange de coups de feu avec des policiers. Selon la police, "des dizaines, voire des centaines de coups de feu ont été tirés". Plus tard, à l'hôpital, le tireur fou a encore tenté de prendre l'arme à feu d'un policier. Le shérif Grady Judd du comté de Polk, la municipalité qui comprend Lakeland, a déclaré lors d'une conférence de presse dimanche que le suspect est un vétéran du corps des Marines âgé de 33 ans, qui a servi en Irak et en Afghanistan. Il ne connaissait pas ses victimes et le motif de son acte n'est pas clair. "Il est venu pour une fusillade. Nous ne savons pas pourquoi", a déclaré le shérif. Selon lui, l'auteur se décrit comme un "survivaliste", un terme qui désigne les activités de certains individus ou groupes d'individus qui se préparent à une catastrophe éventuelle, voire à un événement potentiellement cataclysmique. L'auteur de la fusillade aurait été sous l'emprise de drogues au moment des faits. Après la fusillade, les policiers ont trouvé les corps de quatre victimes: un homme de 40 ans, une femme de 33 ans et son enfant de trois mois, qu'elle tenait dans les bras, et une autre femme, âgée de 62 ans et qui s'avère être la grand-mère du bébé. Une fillette de 11 ans a également été touchée à plusieurs reprises et emmenée à l'hôpital. (Belga)

La police a pu arrêter l'homme après qu'il ait lui-même été blessé lors d'un échange de coups de feu avec des policiers. Selon la police, "des dizaines, voire des centaines de coups de feu ont été tirés". Plus tard, à l'hôpital, le tireur fou a encore tenté de prendre l'arme à feu d'un policier. Le shérif Grady Judd du comté de Polk, la municipalité qui comprend Lakeland, a déclaré lors d'une conférence de presse dimanche que le suspect est un vétéran du corps des Marines âgé de 33 ans, qui a servi en Irak et en Afghanistan. Il ne connaissait pas ses victimes et le motif de son acte n'est pas clair. "Il est venu pour une fusillade. Nous ne savons pas pourquoi", a déclaré le shérif. Selon lui, l'auteur se décrit comme un "survivaliste", un terme qui désigne les activités de certains individus ou groupes d'individus qui se préparent à une catastrophe éventuelle, voire à un événement potentiellement cataclysmique. L'auteur de la fusillade aurait été sous l'emprise de drogues au moment des faits. Après la fusillade, les policiers ont trouvé les corps de quatre victimes: un homme de 40 ans, une femme de 33 ans et son enfant de trois mois, qu'elle tenait dans les bras, et une autre femme, âgée de 62 ans et qui s'avère être la grand-mère du bébé. Une fillette de 11 ans a également été touchée à plusieurs reprises et emmenée à l'hôpital. (Belga)