Auditeur-général, il travaillait pour l'OTAN à Capellen, au Luxembourg, où il était notamment chargé de contrôles comptables internes. Il participait aussi à des enquêtes externes sur des activités de blanchiment et de financement de terrorisme.

Toujours selon le quotidien De Morgen, le haut fonctionnaire âgé de 62 ans aurait récemment confié à ses proches qu'il avait l'impression d'être poursuivi. En outre, il faisait l'objet d'appels téléphoniques étranges.

Selon ses proches, l'homme n'était absolument pas suicidaire : il était joyeux et rempli de projets pour la nouvelle année. Aussi le parquet de Namur a-t-il demandé une autopsie et une analyse de traces. Les magistrats ont décidé d'étudier toutes les pistes, du suicide à l'acte de malveillance.