La Première ministre a annoncé la semaine passée à la Chambre la création de ce "Groupe d'Experts en charge de l'Exit Strategy" (GEES). Il est chargé "d'élaborer une vision stratégique afin de guider la période d'assouplissement des mesures prises dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus". La présence de représentants du monde scientifique et médical est importante. On retrouve les virologues Marc Van Ranst et Emmanuel André, ainsi qu'Erika Lieghe, cheffe du Service des maladies infectieuses de l'hôpital universitaire d'Anvers, qui présidera le groupe, l'épidémiologue Marius Gilbert et le biostatisticien Niel Hens. En font aussi partie le gouverneur de la Banque nationale, Pierre Wunsch, l'économiste Mathias Dewatripont, la juriste Inge Bernaerts, la secrétaire générale de la Fédération des Services sociaux, Céline Niewenhuys, l'administrateur de sociétés Johnny Thijs. "Je crois beaucoup en l'intelligence collective, qui plus est dans une crise aussi inédite que celle que nous vivons en ce moment", a expliqué Mme Wilmès. "Notre pays ne manque ni d'expertise, ni de savoir, ni de talent. C'est une force vive qui doit guider le politique dans les décisions qu'il prend. Nous savons que la gestion de la période de transition vers un retour à la normale sera déterminante pour éviter une recrudescence de l'épidémie. Nous prenons aussi cela très au sérieux. C'est la raison pour laquelle nous nous y préparons dès maintenant". (Belga)

La Première ministre a annoncé la semaine passée à la Chambre la création de ce "Groupe d'Experts en charge de l'Exit Strategy" (GEES). Il est chargé "d'élaborer une vision stratégique afin de guider la période d'assouplissement des mesures prises dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus". La présence de représentants du monde scientifique et médical est importante. On retrouve les virologues Marc Van Ranst et Emmanuel André, ainsi qu'Erika Lieghe, cheffe du Service des maladies infectieuses de l'hôpital universitaire d'Anvers, qui présidera le groupe, l'épidémiologue Marius Gilbert et le biostatisticien Niel Hens. En font aussi partie le gouverneur de la Banque nationale, Pierre Wunsch, l'économiste Mathias Dewatripont, la juriste Inge Bernaerts, la secrétaire générale de la Fédération des Services sociaux, Céline Niewenhuys, l'administrateur de sociétés Johnny Thijs. "Je crois beaucoup en l'intelligence collective, qui plus est dans une crise aussi inédite que celle que nous vivons en ce moment", a expliqué Mme Wilmès. "Notre pays ne manque ni d'expertise, ni de savoir, ni de talent. C'est une force vive qui doit guider le politique dans les décisions qu'il prend. Nous savons que la gestion de la période de transition vers un retour à la normale sera déterminante pour éviter une recrudescence de l'épidémie. Nous prenons aussi cela très au sérieux. C'est la raison pour laquelle nous nous y préparons dès maintenant". (Belga)