L'incident s'est produit dans le quartier du Kolderbos, au sud de la ville. La police est intervenue rapidement. Les agents ont trouvé sur place une matraque rétractable, une batte de baseball endommagée et un pavé qui ont été utilisés pour vandaliser le café. Un homme de 25 ans et un autre de 30 ans ont été interpellés peu après. Ils ont été relâchés après avoir été entendus. Le bourgmestre de Genk, Wim Dries (CD&V), évalue la possibilité de fermer le café pour une période de trois mois ou plus. L'an dernier, l'établissement avait déjà fait l'objet d'une fermeture pour trois mois, avant qu'une heure de fermeture soit imposée jusqu'à fin mars. Des problèmes seraient encore apparus ensuite. Le 11 juin, le maire aurait reçu un rapport administratif faisant état de nuisances sonores nocturnes et de l'usage de drogues. "Une audience était prévue la semaine prochaine pour prendre une décision, le raid de samedi constitue un fait encore plus grave", selon M. Dries. (Belga)

L'incident s'est produit dans le quartier du Kolderbos, au sud de la ville. La police est intervenue rapidement. Les agents ont trouvé sur place une matraque rétractable, une batte de baseball endommagée et un pavé qui ont été utilisés pour vandaliser le café. Un homme de 25 ans et un autre de 30 ans ont été interpellés peu après. Ils ont été relâchés après avoir été entendus. Le bourgmestre de Genk, Wim Dries (CD&V), évalue la possibilité de fermer le café pour une période de trois mois ou plus. L'an dernier, l'établissement avait déjà fait l'objet d'une fermeture pour trois mois, avant qu'une heure de fermeture soit imposée jusqu'à fin mars. Des problèmes seraient encore apparus ensuite. Le 11 juin, le maire aurait reçu un rapport administratif faisant état de nuisances sonores nocturnes et de l'usage de drogues. "Une audience était prévue la semaine prochaine pour prendre une décision, le raid de samedi constitue un fait encore plus grave", selon M. Dries. (Belga)