Les flammes ont ravagé lundi une grande partie de la toiture de la cathédrale et la pluie, annoncée la semaine prochaine, pourrait endommager encore un peu plus l'édifice. Le ministre de la Culture Franck Riester avait déjà en effet mis en garde contre le risque d'effondrement si de l'eau devait s'accumuler sur le toit de la cathédrale. "Ça redonnera une silhouette à Notre-Dame", ajoute l'architecte qui précise que le parapluie de Notre-Dame prendra la forme d'un "toit pointu, plus haut que le toit qu'elle avait". La bâche doit en effet être suffisamment grande pour permettre aux artisans de travailler dessous pour reconstruire la charpente. Ce genre de structure avait déjà été installé en 2014 et 2015 au Panthéon lors de ses travaux de rénovation. (Belga)

Les flammes ont ravagé lundi une grande partie de la toiture de la cathédrale et la pluie, annoncée la semaine prochaine, pourrait endommager encore un peu plus l'édifice. Le ministre de la Culture Franck Riester avait déjà en effet mis en garde contre le risque d'effondrement si de l'eau devait s'accumuler sur le toit de la cathédrale. "Ça redonnera une silhouette à Notre-Dame", ajoute l'architecte qui précise que le parapluie de Notre-Dame prendra la forme d'un "toit pointu, plus haut que le toit qu'elle avait". La bâche doit en effet être suffisamment grande pour permettre aux artisans de travailler dessous pour reconstruire la charpente. Ce genre de structure avait déjà été installé en 2014 et 2015 au Panthéon lors de ses travaux de rénovation. (Belga)