Il a été reconnu coupable notamment de "corruption" en première instance par un tribunal du Caire, selon cette source. Le scandale retentissant qui avait poussé Salah Helal à quitter ses fonctions début septembre 2015 avait contraint le gouvernement d'alors à démissionner collectivement quelques jours après. (Belga)

Il a été reconnu coupable notamment de "corruption" en première instance par un tribunal du Caire, selon cette source. Le scandale retentissant qui avait poussé Salah Helal à quitter ses fonctions début septembre 2015 avait contraint le gouvernement d'alors à démissionner collectivement quelques jours après. (Belga)