Ioannis Lagos, élu au Parlement européen en 2019 et dont l'immunité vient d'être levée par cette assemblée, avait été arrêté mardi à Bruxelles en vertu d'un mandat d'arrêt européen émis par Athènes. Il a été "placé en détention", précise le parquet dans un communiqué. L'homme a été condamné dans son pays à une peine de prison de 13 ans et 8 mois pour son rôle de dirigeant au sein d'Aube dorée. La chambre du conseil va maintenant devoir se prononcer sur l'exécution de ce mandat d'arrêt européen. (Belga)

Ioannis Lagos, élu au Parlement européen en 2019 et dont l'immunité vient d'être levée par cette assemblée, avait été arrêté mardi à Bruxelles en vertu d'un mandat d'arrêt européen émis par Athènes. Il a été "placé en détention", précise le parquet dans un communiqué. L'homme a été condamné dans son pays à une peine de prison de 13 ans et 8 mois pour son rôle de dirigeant au sein d'Aube dorée. La chambre du conseil va maintenant devoir se prononcer sur l'exécution de ce mandat d'arrêt européen. (Belga)