L'étude passe en revue les six appels à projets "Bâtiments Exemplaires" entre 2007 et 2013 ainsi que les primes énergie octroyées entre 2013 et 2015. Ces dernières ont conduit à la création ou au maintien de 800 à 1.800 postes de travail annuels, parmi lesquels 500 à 1.000 seraient bruxellois. De même, un euro de subvention dans des "bâtiments exemplaires" se traduit par plus de 24 euros investis dans le secteur, ce qui a mené à la construction de plus de 500.000 m2 de bâtiments durables à Bruxelles. Plus de 1.800 entreprises de construction ont pu faire profiter de cette aide chaque année à leurs clients, se félicite la Confédération Construction Bruxelles-Capitale. Pour la ministre de l'Environnement et l'Energie Céline Fremault, l'étude confirme que "l'environnement n'est plus à considérer comme une contrainte pour nos entreprises bruxelloises mais bien comme une réelle opportunité de développement économique." La Région poursuit l'objectif d'une réduction de 30% des émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2025, ainsi que de développer ce secteur économique "porteur d'emplois". (Belga)

L'étude passe en revue les six appels à projets "Bâtiments Exemplaires" entre 2007 et 2013 ainsi que les primes énergie octroyées entre 2013 et 2015. Ces dernières ont conduit à la création ou au maintien de 800 à 1.800 postes de travail annuels, parmi lesquels 500 à 1.000 seraient bruxellois. De même, un euro de subvention dans des "bâtiments exemplaires" se traduit par plus de 24 euros investis dans le secteur, ce qui a mené à la construction de plus de 500.000 m2 de bâtiments durables à Bruxelles. Plus de 1.800 entreprises de construction ont pu faire profiter de cette aide chaque année à leurs clients, se félicite la Confédération Construction Bruxelles-Capitale. Pour la ministre de l'Environnement et l'Energie Céline Fremault, l'étude confirme que "l'environnement n'est plus à considérer comme une contrainte pour nos entreprises bruxelloises mais bien comme une réelle opportunité de développement économique." La Région poursuit l'objectif d'une réduction de 30% des émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2025, ainsi que de développer ce secteur économique "porteur d'emplois". (Belga)