Les deux hommes discuteront la menace militaire russe dans l'est de l'Ukraine. Les Etats-Unis insisteront sur le soutien américain à l'intégrité territoriale et à la souveraineté du pays. Les entretiens bilatéraux prévus entre Wahsington et Moscou seront également abordés. Jeudi soir, M. Biden a eu un entretien téléphonique de 50 minutes avec le président russe Vladimir Poutine au cours duquel les deux dirigeants ont discuté de la situation à la frontière entre la Russie et l'Ukraine. L'un et l'autre ont fait l'éloge de la voie diplomatique pour sortir de la crise générée par la menace d'une invasion russe. Mais tout progrès diplomatique passera avant tout par une "désescalade" en Ukraine, a prévenu le dirigeant américain. De son côté, le Kremlin a exigé des "résultats" sur ses demandes de "garanties" de sécurité: la négociation de deux traités redéfinissant l'équilibre et l'architecture sécuritaires de l'Europe qui seront prochainement évoqués lors de pourparlers russo-américains le 10 janvier à Genève. Les Occidentaux accusent Moscou de préparer l'invasion de l'Ukraine, des dizaines de milliers d'hommes et quantités de matériel et d'armements étant déployés à la frontière. (Belga)

Les deux hommes discuteront la menace militaire russe dans l'est de l'Ukraine. Les Etats-Unis insisteront sur le soutien américain à l'intégrité territoriale et à la souveraineté du pays. Les entretiens bilatéraux prévus entre Wahsington et Moscou seront également abordés. Jeudi soir, M. Biden a eu un entretien téléphonique de 50 minutes avec le président russe Vladimir Poutine au cours duquel les deux dirigeants ont discuté de la situation à la frontière entre la Russie et l'Ukraine. L'un et l'autre ont fait l'éloge de la voie diplomatique pour sortir de la crise générée par la menace d'une invasion russe. Mais tout progrès diplomatique passera avant tout par une "désescalade" en Ukraine, a prévenu le dirigeant américain. De son côté, le Kremlin a exigé des "résultats" sur ses demandes de "garanties" de sécurité: la négociation de deux traités redéfinissant l'équilibre et l'architecture sécuritaires de l'Europe qui seront prochainement évoqués lors de pourparlers russo-américains le 10 janvier à Genève. Les Occidentaux accusent Moscou de préparer l'invasion de l'Ukraine, des dizaines de milliers d'hommes et quantités de matériel et d'armements étant déployés à la frontière. (Belga)