Dans le monde des affaires wallon, tous les regards sont tournés vers le 31 octobre. Ce jour-là, le Royaume-Uni quittera l'Union européenne, sauf retournement de situation spectaculaire et soudain. Selon une étude de l'IWEPS, l'office statistique du gouvernement wallon, un Brexit dur pourrait coûter plus de 5.000 emplois à l'économie wallonne. C'est quatre fois moins qu'en Flandre, mais pour une économie aussi stagnante que celle de la Wallonie, toute perte d'e...