Sur 188 produits examinés qui présentaient des fruits sur leur emballage, seul un sur cinq contenait au moins 50% de fruits, tandis que 7% n'en contenaient carrément pas du tout. Un tiers des produits (34%) contenaient moins de 10% de fruits et un autre tiers, entre 11 et 50%. "La législation européenne interdit l'utilisation d'images, de graphiques ou de symboles qui peuvent induire le consommateur en erreur. Freshfel demande un contrôle renforcé et l'interdiction des images de fruits lorsque le produit en contient moins de 50%", selon Marleen Finoulst, rédactrice en chef de Bodytalk. (Belga)

Sur 188 produits examinés qui présentaient des fruits sur leur emballage, seul un sur cinq contenait au moins 50% de fruits, tandis que 7% n'en contenaient carrément pas du tout. Un tiers des produits (34%) contenaient moins de 10% de fruits et un autre tiers, entre 11 et 50%. "La législation européenne interdit l'utilisation d'images, de graphiques ou de symboles qui peuvent induire le consommateur en erreur. Freshfel demande un contrôle renforcé et l'interdiction des images de fruits lorsque le produit en contient moins de 50%", selon Marleen Finoulst, rédactrice en chef de Bodytalk. (Belga)