Reda Mansour, ambassadeur d'Israël au Panama, voyageait samedi avec sa famille vers ce pays d'Amérique centrale via Paris quand il a été interrogé par une vigile à l'aéroport international Ben Gourion. "Lorsqu'ils ont appris que nous venions d'Issafiya, ils ont demandé à voir nos passeports", a raconté sur sa page Facebook l'ambassadeur originaire de ce village druze, une minorité religieuse en Israël. Arabes et Druzes israéliens reprochent souvent aux agents de sécurité de l'aéroport des excès de zèle alors qu'ils sont des citoyens israéliens égaux en droits, mais il est rare de voir un haut responsable prendre la parole sur ce sujet sensible. M. Mansour a raconté dans le détail les questions qui lui ont été posées à l'aéroport, devant sa famille inconfortable, concluant son message par : "allez au diable...30 ans d'humiliations et ça continue... Ca me fait vomir". Le diplomate a rappelé que son village abrite le monument à la mémoire de soldats druzes tombés au combat sous le drapeau israélien, car la plupart des Druzes en Israël sont astreints au service militaire obligatoire, contrairement aux Arabes. "Je vous recommande de faire visiter ce cimetière à vos responsables de la sécurité et à apprendre le sens du sacrifice pour son pays", a-t-il ajouté. Après une pluie de commentaires sur les médias sociaux dimanche, dont plusieurs hostiles à M. Mansour, l'Autorité des aéroports a affirmé avoir l'impression que "l'agent de sécurité avait fait son travail". "Les vérifications sécuritaires se font sans différence de religion, de sexe et de race et de manière égalitaire", ont soutenu les autorités aéroportuaires dans un communiqué. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a tweeté dimanche soir pour exprimer "son estime profonde pour le travail de l'ambassadeur Mansour qui représente Israël au Panama". Sans évoquer l'incident, M. Netanyahu a salué "la communauté druze chère à notre coeur". Des milliers de Druzes israéliens avaient manifesté contre la loi votée en août 2018 définissant Israël comme l'"Etat-nation juif", qu'ils jugent discriminatoire. (Belga)