Mark Zaid, qui représente le premier lanceur d'alerte dont le signalement a provoqué l'ouverture de cette enquête, a indiqué à ABC News que son client était également membre des services de renseignement et avait une connaissance directe de certains des éléments évoqués par son confrère et qui avaient trait à une conversation téléphonique entre Donald Trump et son homologue ukrainien. Une interview de l'avocat doit être diffusée plus tard dans la journée par la chaîne de télévision. (Belga)