La police fédérale a confirmé son arrestation. L'intéressé se cachait chez ses parents et avait été condamné à 6 ans de prison pour un home-jacking.

Une équipe d'intervention de la police locale de Charleroi est intervenue vendredi matin sur la place Albert Ier à Marchienne-au-Pont pour interpeller Aza Petrovic, qui figurait sur le site "Belgium's most wanted" regroupant les fugitifs les plus recherchés de Belgique. L'individu, caractérisé par sa très petite taille, se cachait apparemment chez ses parents depuis plusieurs semaines.

Ce membre de la communauté du voyage, né en ex-Yougoslavie, a été condamné à 6 ans de prison en octobre dernier pour des faits de vol avec violence et prise d'otage. En 2014, il avait en effet participé à la séquestration d'un couple de La Louvière avec quatre complices lors d'un violent home-jacking. Le jugement avait été prononcé par défaut et son avocat, Me Balleux, avait fait opposition.

L'affaire sera évoquée à nouveau à la fin du mois. Il s'agit du quatrième fugitif "most wanted" repris depuis la publication de la liste sur le site internet de la police fédérale.

La police fédérale a confirmé son arrestation. L'intéressé se cachait chez ses parents et avait été condamné à 6 ans de prison pour un home-jacking.Une équipe d'intervention de la police locale de Charleroi est intervenue vendredi matin sur la place Albert Ier à Marchienne-au-Pont pour interpeller Aza Petrovic, qui figurait sur le site "Belgium's most wanted" regroupant les fugitifs les plus recherchés de Belgique. L'individu, caractérisé par sa très petite taille, se cachait apparemment chez ses parents depuis plusieurs semaines.Ce membre de la communauté du voyage, né en ex-Yougoslavie, a été condamné à 6 ans de prison en octobre dernier pour des faits de vol avec violence et prise d'otage. En 2014, il avait en effet participé à la séquestration d'un couple de La Louvière avec quatre complices lors d'un violent home-jacking. Le jugement avait été prononcé par défaut et son avocat, Me Balleux, avait fait opposition.L'affaire sera évoquée à nouveau à la fin du mois. Il s'agit du quatrième fugitif "most wanted" repris depuis la publication de la liste sur le site internet de la police fédérale.