Depuis 2009, le collectif Manifestement collecte des témoignages de sans-abri vivant dans les rues bruxelloises. Le manifeste est le résultat de ces rencontres et se veut un porte-voix des sans-abri dans l'espace public. Il a également pour objectif d'être un "cri d'alarme en forme de demande d'audit général du secteur de l'aide aux sans-abri". "Il faut sortir le social de la charité et le politiser", recommande le collectif.

Dans le livre, les SDF donnent des réponses, et parfois des solutions, sur des sujets tels que le mépris quotidien, les insultes, la mendicité, l'alcool, la violence, ou encore la dépendance vis-à-vis du secteur de l'aide sociale.

Le livre est vendu 3 euros. Ce prix comprend la possibilité, à l'achat de 3 exemplaires, d'en offrir un quatrième à un sans-abri. En outre, le livre sera réédité, ce qui permettra au Collectif Manifestement d'y ajouter d'éventuels apports supplémentaires de sdf "Le livre est un chantier en construction, nous sommes en contact avec les SDF et nous attendons leurs suggestions pour le compléter", précise le collectif.

Le Vif.be, avec Belga

Depuis 2009, le collectif Manifestement collecte des témoignages de sans-abri vivant dans les rues bruxelloises. Le manifeste est le résultat de ces rencontres et se veut un porte-voix des sans-abri dans l'espace public. Il a également pour objectif d'être un "cri d'alarme en forme de demande d'audit général du secteur de l'aide aux sans-abri". "Il faut sortir le social de la charité et le politiser", recommande le collectif. Dans le livre, les SDF donnent des réponses, et parfois des solutions, sur des sujets tels que le mépris quotidien, les insultes, la mendicité, l'alcool, la violence, ou encore la dépendance vis-à-vis du secteur de l'aide sociale. Le livre est vendu 3 euros. Ce prix comprend la possibilité, à l'achat de 3 exemplaires, d'en offrir un quatrième à un sans-abri. En outre, le livre sera réédité, ce qui permettra au Collectif Manifestement d'y ajouter d'éventuels apports supplémentaires de sdf "Le livre est un chantier en construction, nous sommes en contact avec les SDF et nous attendons leurs suggestions pour le compléter", précise le collectif. Le Vif.be, avec Belga