Pour l'agence flamande des soins de santé et l'Institut de médecine tropicale, il est presque impossible que d'autres personnes aient contracté la maladie, le moustique à l'origine de l'infection étant très certainement mort. Selon l'agence flamande des soins de santé, la seule explication possible est qu'un moustique vecteur ait pénétré dans le pays via l'aéroport. "Le type de malaria dont le couple est décédé est une variante caractéristique d'Afrique. Ils habitaient à quelques kilomètres à peine de Melsbroek et Zaventem", a commenté le porte-parole de l'agence Joris Moonens. (Belga)

Pour l'agence flamande des soins de santé et l'Institut de médecine tropicale, il est presque impossible que d'autres personnes aient contracté la maladie, le moustique à l'origine de l'infection étant très certainement mort. Selon l'agence flamande des soins de santé, la seule explication possible est qu'un moustique vecteur ait pénétré dans le pays via l'aéroport. "Le type de malaria dont le couple est décédé est une variante caractéristique d'Afrique. Ils habitaient à quelques kilomètres à peine de Melsbroek et Zaventem", a commenté le porte-parole de l'agence Joris Moonens. (Belga)