Cet habit traditionnel, confectionné par la maison de mode Moshions, a été dénommé 'Umushanana'. Un premier costume de jeune guerrier 'Intore' avait été offert à Manneken Pisle 3 mai 1949 par le roi Mutara III Rudahigwa, à l'occasion de sa visite officielle en Belgique. "Nous sommes à la veille d'une date marquante dans l'histoire du Rwanda", a rappelé l'ambassadeur du Rwanda auprès du royaume de Belgique, du Grand-Duché du Luxembourg et des institutions européennes lors de la remise du costume.

"Il y a 25 ans, nous mettions fin au dernier génocide du 20e siècle, celui contre les Tutsi du Rwanda". Les invités se sont ensuite rendus en cortège devant le Manneken-Pis. Il a dévoilé sa tenue et a arrosé la foule. La chanson du Manneken-Pis a été entonnée de même qu'un chant rwandais. Déclenché après l'assassinat le 6 avril 1994 du président rwandais, le Hutu Juvénal Habyarimana, le génocide a fait, selon l'ONU, 800.000 morts en trois mois, essentiellement parmi la minorité tutsi.

Cet habit traditionnel, confectionné par la maison de mode Moshions, a été dénommé 'Umushanana'. Un premier costume de jeune guerrier 'Intore' avait été offert à Manneken Pisle 3 mai 1949 par le roi Mutara III Rudahigwa, à l'occasion de sa visite officielle en Belgique. "Nous sommes à la veille d'une date marquante dans l'histoire du Rwanda", a rappelé l'ambassadeur du Rwanda auprès du royaume de Belgique, du Grand-Duché du Luxembourg et des institutions européennes lors de la remise du costume. "Il y a 25 ans, nous mettions fin au dernier génocide du 20e siècle, celui contre les Tutsi du Rwanda". Les invités se sont ensuite rendus en cortège devant le Manneken-Pis. Il a dévoilé sa tenue et a arrosé la foule. La chanson du Manneken-Pis a été entonnée de même qu'un chant rwandais. Déclenché après l'assassinat le 6 avril 1994 du président rwandais, le Hutu Juvénal Habyarimana, le génocide a fait, selon l'ONU, 800.000 morts en trois mois, essentiellement parmi la minorité tutsi.