Le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort, s'est dit favorable à l'extension de cette formule, appliquée en Belgique pour certains événements sous le nom de covid safe ticket, comme le fait par exemple l'Italie. Des bourgmestres de la capitale penchent également dans cette direction à l'heure où la Région doit reporter une série d'assouplissements pour cause de situation épidémiologique trop mauvaise. Une telle initiative passerait toutefois mal dans certains partis. Les libéraux n'y sont pas favorables jusqu'à présent de même que les écologistes. "Ce n'est pas à l'ordre du jour. Il n'est pas question de mettre le corona pass dans l'Horeca, c'est pour des événements", a souligné M. Gilkinet. Le comité de concertation communiquera une série d'assouplissements à l'issue de sa réunion. "On est dans une sortie de crise. Petit à petit, on va retrouver la vie normale. On avait annoncé une sortie de cet état d'exception et c'est ce qu'on va mettre en oeuvre ici", a affirmé le vice-Premier ministre. (Belga)

Le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort, s'est dit favorable à l'extension de cette formule, appliquée en Belgique pour certains événements sous le nom de covid safe ticket, comme le fait par exemple l'Italie. Des bourgmestres de la capitale penchent également dans cette direction à l'heure où la Région doit reporter une série d'assouplissements pour cause de situation épidémiologique trop mauvaise. Une telle initiative passerait toutefois mal dans certains partis. Les libéraux n'y sont pas favorables jusqu'à présent de même que les écologistes. "Ce n'est pas à l'ordre du jour. Il n'est pas question de mettre le corona pass dans l'Horeca, c'est pour des événements", a souligné M. Gilkinet. Le comité de concertation communiquera une série d'assouplissements à l'issue de sa réunion. "On est dans une sortie de crise. Petit à petit, on va retrouver la vie normale. On avait annoncé une sortie de cet état d'exception et c'est ce qu'on va mettre en oeuvre ici", a affirmé le vice-Premier ministre. (Belga)