Ruben Laleman a quitté le cabinet Marghem il y a quelques semaines, pour devenir conseiller public affairs d'Engie Electrabel.

Ce transfuge est loin d'être anodin, selon L'Echo. La Belgique s'apprête à mettre en place un mécanisme de soutien aux centrales au gaz pour s'assurer de disposer de suffisamment de capacités de production électriques, malgré la sortie du nucléaire et la fermeture de centrales dans les pays voisins.

Ce mécanisme devrait se monter à plusieurs centaines de millions d'euros par an et plusieurs gros acteurs du secteur sont dans les starting blocks pour en profiter - dont Electrabel. Le transfert du collaborateur passe donc mal au sein du secteur.

En outre, le cabinet ministériel perd un élément qui connaît bien le dossier.

"Il est hors de question que je voie encore un cil de cet ex-collaborateur sur le dossier", réagit Marie-Christine Marghem dans le quotidien.