Selon M. Van Ranst, aucun report n'était possible. "C'était la réunion de la dernière chance. C'était vraiment le moment de prendre les mesures les plus sévères", a-t-il expliqué. Selon le virologue, un confinement devrait durer au moins quatre semaines pour être utile, mais il s'attend à un moment de réévaluation. M. Van Ranst reconnaît que le confinement ne sera pas facile pour de nombreuses personnes et que des semaines sombres sont à venir. "Il sera plus important que jamais de rester en contact par d'autres moyens", a-t-il déclaré. "Un coup de téléphone de trop vaudra mieux qu'un de trop peu." Les mesures de confinement renforcées seront d'application pendant un mois et demi, à partir de la nuit du dimanche 1er novembre au lundi 2 novembre. "Nous ferons tout notre possible pour pouvoir célébrer les fêtes de fin d'année d'une manière raisonnablement normale", a ajouté M. Van Ranst. "Mais ne vous attendez pas à ce que les grandes fêtes de famille puissent avoir lieu." Le virologue trouve "un peu ennuyeux" que le couvre-feu ne soit pas le même dans tout le pays, même si cela ne fera pas une grande différence dans la pratique. "À part pour sortir le chien, vous n'avez pas beaucoup de raisons de sortir la nuit." Le fait que les déplacements non-essentiels ne soient pas interdits n'aura pas d'impact négatif majeur sur les chiffres du coronavirus, selon lui. Cette décision a été prise parce que la limitation de la liberté de mouvement avait été "très accablante" lors du précédent confinement. (Belga)

Selon M. Van Ranst, aucun report n'était possible. "C'était la réunion de la dernière chance. C'était vraiment le moment de prendre les mesures les plus sévères", a-t-il expliqué. Selon le virologue, un confinement devrait durer au moins quatre semaines pour être utile, mais il s'attend à un moment de réévaluation. M. Van Ranst reconnaît que le confinement ne sera pas facile pour de nombreuses personnes et que des semaines sombres sont à venir. "Il sera plus important que jamais de rester en contact par d'autres moyens", a-t-il déclaré. "Un coup de téléphone de trop vaudra mieux qu'un de trop peu." Les mesures de confinement renforcées seront d'application pendant un mois et demi, à partir de la nuit du dimanche 1er novembre au lundi 2 novembre. "Nous ferons tout notre possible pour pouvoir célébrer les fêtes de fin d'année d'une manière raisonnablement normale", a ajouté M. Van Ranst. "Mais ne vous attendez pas à ce que les grandes fêtes de famille puissent avoir lieu." Le virologue trouve "un peu ennuyeux" que le couvre-feu ne soit pas le même dans tout le pays, même si cela ne fera pas une grande différence dans la pratique. "À part pour sortir le chien, vous n'avez pas beaucoup de raisons de sortir la nuit." Le fait que les déplacements non-essentiels ne soient pas interdits n'aura pas d'impact négatif majeur sur les chiffres du coronavirus, selon lui. Cette décision a été prise parce que la limitation de la liberté de mouvement avait été "très accablante" lors du précédent confinement. (Belga)