Jurgen De Landsheer avait déjà exprimé ces critiques plus tôt dans la journée sur la VRT. Contacté par Belga, il a expliqué qu'il n'avait aucun souci avec la grève et ses motifs, à savoir la surpopulation carcérale et le manque de personnel, mais qu'il trouvait toutefois "inouï" que la police doive non seulement remplacer les gardiens en grève, mais aussi les gardiens ayant pris congé pour le réveillon de Noël. C'est pourquoi il a demandé aux prisons et à la justice d'annuler ces congés. Pour le moment, ces deux derniers sont restés "aussi silencieux que des souris", a-t-il précisé. Pour le réveillon de Noël, 26 agents de la zone Bruxelles Midi ont été réquisitionnés. "Il faudrait que je prive mes agents de leurs vacances, leurs amis et leur famille, pour pouvoir donner des vacances à d'autres personnes", dénonce-t-il. "Je ne peux pas justifier cela". La grève débutera jeudi soir à 22 heures et durera jusqu'à 6 heures de matin le jour de Noël. (Belga)

Jurgen De Landsheer avait déjà exprimé ces critiques plus tôt dans la journée sur la VRT. Contacté par Belga, il a expliqué qu'il n'avait aucun souci avec la grève et ses motifs, à savoir la surpopulation carcérale et le manque de personnel, mais qu'il trouvait toutefois "inouï" que la police doive non seulement remplacer les gardiens en grève, mais aussi les gardiens ayant pris congé pour le réveillon de Noël. C'est pourquoi il a demandé aux prisons et à la justice d'annuler ces congés. Pour le moment, ces deux derniers sont restés "aussi silencieux que des souris", a-t-il précisé. Pour le réveillon de Noël, 26 agents de la zone Bruxelles Midi ont été réquisitionnés. "Il faudrait que je prive mes agents de leurs vacances, leurs amis et leur famille, pour pouvoir donner des vacances à d'autres personnes", dénonce-t-il. "Je ne peux pas justifier cela". La grève débutera jeudi soir à 22 heures et durera jusqu'à 6 heures de matin le jour de Noël. (Belga)