Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (MRBAB) avaient fait appel pour la première fois au financement participatif afin de collecter de l'argent en vue de cette restauration au mois d'octobre. L'oeuvre de Gauguin, une huile sur toile de jute, a été endommagée par de multiples transports, stockages et restaurations peu adéquates, antérieurs à son acquisition par les MRBAB en 1923.

L'opération de crowdfunding avait débuté le 12 octobre. L'objectif était d'atteindre la somme de 22.500 euros, le Fonds Baillet Latour doublant chaque euro récolté afin de parvenir à la somme totale de 45.000 euros nécessaire à la restauration complète du tableau.

L'opération a rencontré un tel succès que les MRBAB sont prêts à réitérer l'expérience. "Au-delà de l'apport financier, nous avons surtout été touchés par tous les messages de soutien qui témoignent de la sensibilité du public à voir son patrimoine conservé et restauré", a expliqué le directeur général des MRBAB, Michel Draguet.

L'opération de restauration débutera fin novembre et se poursuivra pendant six mois. "Les dons qui continuent d'affluer permettront de financer d'autres restaurations", ont indiqué les MRBAB.

Paul Gauguin a peint cette oeuvre en 1891 pendant son premier voyage à Tahiti. Ce rare portrait frontal réalisé par l'artiste apparaît comme un témoignage important de son parcours.

Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (MRBAB) avaient fait appel pour la première fois au financement participatif afin de collecter de l'argent en vue de cette restauration au mois d'octobre. L'oeuvre de Gauguin, une huile sur toile de jute, a été endommagée par de multiples transports, stockages et restaurations peu adéquates, antérieurs à son acquisition par les MRBAB en 1923. L'opération de crowdfunding avait débuté le 12 octobre. L'objectif était d'atteindre la somme de 22.500 euros, le Fonds Baillet Latour doublant chaque euro récolté afin de parvenir à la somme totale de 45.000 euros nécessaire à la restauration complète du tableau. L'opération a rencontré un tel succès que les MRBAB sont prêts à réitérer l'expérience. "Au-delà de l'apport financier, nous avons surtout été touchés par tous les messages de soutien qui témoignent de la sensibilité du public à voir son patrimoine conservé et restauré", a expliqué le directeur général des MRBAB, Michel Draguet. L'opération de restauration débutera fin novembre et se poursuivra pendant six mois. "Les dons qui continuent d'affluer permettront de financer d'autres restaurations", ont indiqué les MRBAB. Paul Gauguin a peint cette oeuvre en 1891 pendant son premier voyage à Tahiti. Ce rare portrait frontal réalisé par l'artiste apparaît comme un témoignage important de son parcours.