Installé dans le quartier Géruzet de la police fédérale à Etterbeek, ce centre offre aux unités spéciales des infrastructures modulables permettant de simuler des environnements divers comme des appartements ou des structures en suspension. Le projet a été initié avec l'appui des unités spéciales des Pays-Bas et du Luxembourg. Il est unique en Europe, bien que d'autres Etats sont en train de se doter d'infrastructures similaires, selon Roland Pacolet, le directeur des unités spéciales belges. "Nous espérons y attirer des unités comme le GIGN français, pour des coopérations qui nous permettront d'apprendre chacun de l'autre", a-t-il indiqué. Les formations peuvent aller de la base à une intervention risquée, par exemple une attaque avec des armes chimiques, biologiques, radioactives ou nucléaires. Le centre d'Etterbeek est d'ores et déjà opérationnel mais doit encore s'équiper d'un stand de tir "ultramoderne", d'une infrastructure pour la formation avancée à la conduite ainsi que pour les transports publics (train, métro, bus). Les unités spéciales continueront aussi de s'entraîner comme elles le faisaient jusqu'ici "un peu partout en Belgique, sur des sites militaires ou des sites abandonnés", a précisé M. Pacolet. (Belga)