C'est un journaliste de De Morgen qui a découvert le carnet dans la caravane à Cerfontaine. Le livret contient des adresses et des numéros de téléphone pour les zones d'Affligem, Erembodegem et Herdersem. Selon le survivant des tueries, David Van de Steen, un des onze contacts correspond à un sympathisant de l'extrême-droite, amateur d'armes. Le procureur général de Liège, Christian De Valkeneer, se dit étonné dans le quotidien: "J'ai interrogé les enquêteurs. Ils m'assurent qu'ils ont bien fouillé la caravane". Le carnet d'adresses aurait été saisi cette semaine pour être analysé de plus près. (Belga)

C'est un journaliste de De Morgen qui a découvert le carnet dans la caravane à Cerfontaine. Le livret contient des adresses et des numéros de téléphone pour les zones d'Affligem, Erembodegem et Herdersem. Selon le survivant des tueries, David Van de Steen, un des onze contacts correspond à un sympathisant de l'extrême-droite, amateur d'armes. Le procureur général de Liège, Christian De Valkeneer, se dit étonné dans le quotidien: "J'ai interrogé les enquêteurs. Ils m'assurent qu'ils ont bien fouillé la caravane". Le carnet d'adresses aurait été saisi cette semaine pour être analysé de plus près. (Belga)