Trois quarts des sondés pensent que leurs plans tomberont à l'eau en juillet et en août en raison de la crise sanitaire. L'enquête a été réalisée juste avant le début des vacances de Pâques. D'après les résultats, les Belges se montrent plutôt pessimistes. Seul un quart des sondés pensent que leurs vacances se dérouleront comme prévu. Une personne sur cinq a déjà annulé un voyage.

"Nous n'avons plus aucune réservation en ce moment", indique Pierre Fivet, le porte-parole de l'association des tours-opérateurs belges ABTO.

A la Côte et en Ardenne, en revanche, les réservations semblent plus nombreuses qu'au cours des années précédentes, selon le service de location d'appartements et de maisons de vacances Interhome. Une impression que confirme l'asbl Kusthotels, qui rassemble les hôtels de la Côte.

Trois quarts des sondés pensent que leurs plans tomberont à l'eau en juillet et en août en raison de la crise sanitaire. L'enquête a été réalisée juste avant le début des vacances de Pâques. D'après les résultats, les Belges se montrent plutôt pessimistes. Seul un quart des sondés pensent que leurs vacances se dérouleront comme prévu. Une personne sur cinq a déjà annulé un voyage. "Nous n'avons plus aucune réservation en ce moment", indique Pierre Fivet, le porte-parole de l'association des tours-opérateurs belges ABTO. A la Côte et en Ardenne, en revanche, les réservations semblent plus nombreuses qu'au cours des années précédentes, selon le service de location d'appartements et de maisons de vacances Interhome. Une impression que confirme l'asbl Kusthotels, qui rassemble les hôtels de la Côte.