"J'avais lu qu'un Belge avait gagné au rang 2 mais j'étais loin de me douter que c'était moi", a déclaré à la Loterie Nationale le gagnant bruxellois, dont l'identité n'a pas été dévoilée et qui s'est manifesté la semaine dernière. "Quand j'ai vérifié mes numéros, j'ai même un temps eu peur d'arriver trop tard pour encaisser mon gain." Une personne dispose de 20 semaines à compter du tirage pour réclamer son dû. "Notre gagnant travaille dans l'horeca, (cette victoire) est une bonne nouvelle par ces temps difficiles" marqués par la crise du coronavirus, s'est réjouie Liliane Goor, de la Loterie Nationale. Avec ses gains, le lauréat, employé de cuisine, entend acheter un nouveau logement et gâter ses enfants, dont il a joué les dates d'anniversaire. Quand les restaurants rouvriront, il s'y rendra certainement, mais cette fois en salle pour y déguster un repas en famille. Quant au propriétaire du magasin ixellois qui a vendu le fameux sésame, il espère voir de nouveaux clients affluer. "Le Covid, on le sent passer et la concurrence reste rude", admet Hagopian Bedig. "Un gain pareil, c'est énorme, impressionnant. J'espère que ça entraînera plus de passage" dans l'enseigne dont il est propriétaire depuis un peu moins de deux ans. Avec les mises des joueurs, la Loterie Nationale indique réinvestir chaque année quelque 335 millions d'euros dans des organisations caritatives, sportives, culturelles et scientifiques, comme la Ligue Braille, la Fondation contre le cancer, le Comité paralympique belge (Belgian paralympic committee), les Restos du c?ur, Médecins du monde, Child Focus ou encore la Fondation Générations.bio, qui permet aux apprentis maraîchers de se professionnaliser. Le plus grand gain EuroMillions remporté en Belgique remonte à 2016, avec 168 millions d'euros tombés le 11 octobre. (Belga)

"J'avais lu qu'un Belge avait gagné au rang 2 mais j'étais loin de me douter que c'était moi", a déclaré à la Loterie Nationale le gagnant bruxellois, dont l'identité n'a pas été dévoilée et qui s'est manifesté la semaine dernière. "Quand j'ai vérifié mes numéros, j'ai même un temps eu peur d'arriver trop tard pour encaisser mon gain." Une personne dispose de 20 semaines à compter du tirage pour réclamer son dû. "Notre gagnant travaille dans l'horeca, (cette victoire) est une bonne nouvelle par ces temps difficiles" marqués par la crise du coronavirus, s'est réjouie Liliane Goor, de la Loterie Nationale. Avec ses gains, le lauréat, employé de cuisine, entend acheter un nouveau logement et gâter ses enfants, dont il a joué les dates d'anniversaire. Quand les restaurants rouvriront, il s'y rendra certainement, mais cette fois en salle pour y déguster un repas en famille. Quant au propriétaire du magasin ixellois qui a vendu le fameux sésame, il espère voir de nouveaux clients affluer. "Le Covid, on le sent passer et la concurrence reste rude", admet Hagopian Bedig. "Un gain pareil, c'est énorme, impressionnant. J'espère que ça entraînera plus de passage" dans l'enseigne dont il est propriétaire depuis un peu moins de deux ans. Avec les mises des joueurs, la Loterie Nationale indique réinvestir chaque année quelque 335 millions d'euros dans des organisations caritatives, sportives, culturelles et scientifiques, comme la Ligue Braille, la Fondation contre le cancer, le Comité paralympique belge (Belgian paralympic committee), les Restos du c?ur, Médecins du monde, Child Focus ou encore la Fondation Générations.bio, qui permet aux apprentis maraîchers de se professionnaliser. Le plus grand gain EuroMillions remporté en Belgique remonte à 2016, avec 168 millions d'euros tombés le 11 octobre. (Belga)