Le quotidien flamand a toutefois appris que KBC avait signalé les paiements suspects dès 2011 à la cellule anti-blanchiment. Afin de clôturer les comptes peu après. La KBC n'est pas autorisée à divulguer quoi que ce soit mais affirme respecter ses obligations en termes de lutte contre le blanchiment d'argent. (Belga)

Le quotidien flamand a toutefois appris que KBC avait signalé les paiements suspects dès 2011 à la cellule anti-blanchiment. Afin de clôturer les comptes peu après. La KBC n'est pas autorisée à divulguer quoi que ce soit mais affirme respecter ses obligations en termes de lutte contre le blanchiment d'argent. (Belga)