Pour réaliser cet atlas, les responsables du PCDN ont repris le travail réalisé par différentes associations qui, voici quelques années, avaient collaboré au travers d'un projet européen. Ce dernier avait notamment pour objectif de mettre sur pied une méthode d'évaluation de terrils situés des deux côtés de la frontière franco-belge. "La méthode en question était notamment basée sur un 'indice de rareté' des espèces animales présentes sur les terrils", a expliqué Benjamin Losseau, coordinateur du PCDN. Au-delà des données de présentation des terrils, l'atlas propose également des modes de gestion pour chacun de terrils, destinés à préserver la biodiversité qui s'est installée sur ceux-ci. "Si on laisse la forêt gagner les terrils, des mares ou des prairies herbacées seront menacées", avertit Benjamin Losseau. (Belga)

Pour réaliser cet atlas, les responsables du PCDN ont repris le travail réalisé par différentes associations qui, voici quelques années, avaient collaboré au travers d'un projet européen. Ce dernier avait notamment pour objectif de mettre sur pied une méthode d'évaluation de terrils situés des deux côtés de la frontière franco-belge. "La méthode en question était notamment basée sur un 'indice de rareté' des espèces animales présentes sur les terrils", a expliqué Benjamin Losseau, coordinateur du PCDN. Au-delà des données de présentation des terrils, l'atlas propose également des modes de gestion pour chacun de terrils, destinés à préserver la biodiversité qui s'est installée sur ceux-ci. "Si on laisse la forêt gagner les terrils, des mares ou des prairies herbacées seront menacées", avertit Benjamin Losseau. (Belga)