L'erreur de procédure semble se situer à hauteur de la chambre du conseil de Nivelles qui, le 11 mars dernier, dans le jugement renvoyant l'accusé devant la cour d'assises, a oublié d'ordonner l'exécution immédiate de la prise de corps. Or, sans celle-ci, le suspect est détenu illégalement, selon La Dernière Heure. Le 17 décembre 2013, les corps mutilés de Samira, 13 mois, et de sa mère Noura Horyia, 23 ans, étaient trouvés au domicile familial, à Wavre. Leur mari et père Abdullah Saad est l'auteur présumé.

L'erreur de procédure semble se situer à hauteur de la chambre du conseil de Nivelles qui, le 11 mars dernier, dans le jugement renvoyant l'accusé devant la cour d'assises, a oublié d'ordonner l'exécution immédiate de la prise de corps. Or, sans celle-ci, le suspect est détenu illégalement, selon La Dernière Heure. Le 17 décembre 2013, les corps mutilés de Samira, 13 mois, et de sa mère Noura Horyia, 23 ans, étaient trouvés au domicile familial, à Wavre. Leur mari et père Abdullah Saad est l'auteur présumé.