Actuellement, 3.082 chevaux de trait ardennais sont répertoriés en Wallonie, de même que 1.246 belges (principalement des brabançons). Les éleveurs de ces animaux y sont environ 250. Un appel à projets semblable avait déjà été mis en oeuvre en 2016 et 44 dossiers avaient alors été retenus. La version 2019 est ouverte depuis ce lundi et les candidatures doivent rentrer pour le 5 avril prochain. Le jury sélectionnera ensuite les dossiers sur des critères tels que l'aspect innovant de la démarche, sa faisaibilité technique et financière, les effets induits attendus ou encore le nombre de personnes touchées. Si 500.000 euros sont prévus pour ce nouvel appel, les communes et associations retenues pourront bénéficier d'une intervention maximale de 10.000 euros par dossier, ou 12.500 euros pour les dossiers transcommunaux. Les sélectionnés bénéficieront également de l'accompagnement de la Fondation rurale de Wallonie pour leur projet, qui doit s'étaler sur une période de trois ans. Une fois le dossier sélectionné, il devra être mis en oeuvre dans les dix-huit mois suivants. Les objectifs de cet appel à projets sont notamment de sensibiliser les pouvoirs locaux wallons à avoir recours au service du cheval de trait, de consolider le savoir-faire wallon en termes d'élevage de ces chevaux, et de créer des emplois locaux non-délocalisables. (Belga)