Le médecin a été auditionné par un juge d'instruction jeudi et vendredi. Il a été privé de liberté et placé sous surveillance électronique. Il est soupçonné d'être sorti du cadre légal régissant l'euthanasie, alors qu'il exerçait dans le service en charge des soins de fin de vie au CHR de Huy. La direction de l'hôpital avait mis fin au contrat du médecin en septembre 2018 après avoir constaté le non-respect des procédures internes de sécurité relative à la fin de vie. "Nous avons pris les mesures nécessaires à l'époque et transmis le dossier au parquet. Nous laissons désormais la justice faire son travail", a rappelé le directeur général de l'hôpital. Le médecin était passé devant la chambre du conseil de Liège ce mercredi. La chambre avait décidé d'assouplir ses conditions de libération pour lui permettre de travailler en France. Il comparaîtra à nouveau mercredi devant la chambre de conseil pour une prolongation éventuelle de son mandat d'arrêt. (Belga)

Le médecin a été auditionné par un juge d'instruction jeudi et vendredi. Il a été privé de liberté et placé sous surveillance électronique. Il est soupçonné d'être sorti du cadre légal régissant l'euthanasie, alors qu'il exerçait dans le service en charge des soins de fin de vie au CHR de Huy. La direction de l'hôpital avait mis fin au contrat du médecin en septembre 2018 après avoir constaté le non-respect des procédures internes de sécurité relative à la fin de vie. "Nous avons pris les mesures nécessaires à l'époque et transmis le dossier au parquet. Nous laissons désormais la justice faire son travail", a rappelé le directeur général de l'hôpital. Le médecin était passé devant la chambre du conseil de Liège ce mercredi. La chambre avait décidé d'assouplir ses conditions de libération pour lui permettre de travailler en France. Il comparaîtra à nouveau mercredi devant la chambre de conseil pour une prolongation éventuelle de son mandat d'arrêt. (Belga)