"Il a fui en taxi, il y a plusieurs témoignages dans ce sens. Le problème c'est +où a-t-il pu atterrir sans argent? +", a déclaré Frédéric Mayeur, assurant avoir alerté les autorités françaises à Paris ainsi que l'ambassade à Cotonou. L'ONG belge d'aide à la jeunesse La Pommeraie a confirmé la disparition d'Antoine, qui a quitté lundi la famille où il était placé depuis deux mois dans le secteur d'Ouidah, à l'ouest de la capitale. "Il est débrouillard, il fait plus que son âge, mais il n'a aucun repère là-bas, n'a pas d'argent, pas de papiers", a assuré à l'AFP Michel Reynaerts, éducateur à La Pommeraie. Ce dernier a ajouté que la petite amie de l'adolescent, qui est en Belgique, n'avait, elle non plus, aucune nouvelle depuis trois jours. "Le Quai d'Orsay (ministère français des Affaires étrangères) est au courant mais s'en remet à la police locale", a déclaré le père. Selon M. Mayeur, qui se dit "désespéré", son fils est "un gamin en souffrance" à la suite d'un divorce, et il est parti au Bénin pour "un séjour de rupture" dans le cadre d'une décision judiciaire. Frédéric Mayeur, qui réside à Spa, souhaite se rendre au Bénin pour accélérer les recherches, mais affirme s'être vu refuser dans l'immédiat l'entrée dans le pays faute d'une vaccination contre la fièvre jaune. L'organisation belge Child Focus et le ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles chargé de l'aide à la jeunesse, Rachid Madrane, ont également été avertis de la disparition, selon M. Reynaerts. (Belga)

"Il a fui en taxi, il y a plusieurs témoignages dans ce sens. Le problème c'est +où a-t-il pu atterrir sans argent? +", a déclaré Frédéric Mayeur, assurant avoir alerté les autorités françaises à Paris ainsi que l'ambassade à Cotonou. L'ONG belge d'aide à la jeunesse La Pommeraie a confirmé la disparition d'Antoine, qui a quitté lundi la famille où il était placé depuis deux mois dans le secteur d'Ouidah, à l'ouest de la capitale. "Il est débrouillard, il fait plus que son âge, mais il n'a aucun repère là-bas, n'a pas d'argent, pas de papiers", a assuré à l'AFP Michel Reynaerts, éducateur à La Pommeraie. Ce dernier a ajouté que la petite amie de l'adolescent, qui est en Belgique, n'avait, elle non plus, aucune nouvelle depuis trois jours. "Le Quai d'Orsay (ministère français des Affaires étrangères) est au courant mais s'en remet à la police locale", a déclaré le père. Selon M. Mayeur, qui se dit "désespéré", son fils est "un gamin en souffrance" à la suite d'un divorce, et il est parti au Bénin pour "un séjour de rupture" dans le cadre d'une décision judiciaire. Frédéric Mayeur, qui réside à Spa, souhaite se rendre au Bénin pour accélérer les recherches, mais affirme s'être vu refuser dans l'immédiat l'entrée dans le pays faute d'une vaccination contre la fièvre jaune. L'organisation belge Child Focus et le ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles chargé de l'aide à la jeunesse, Rachid Madrane, ont également été avertis de la disparition, selon M. Reynaerts. (Belga)