.

Les réformes structurelles visent à l'amélioration de la situation de l'emploi et de l'embauche, notamment à travers des mesures d'annualisation du temps de travail et de prise en compte des heures supplémentaires, ainsi que des règles d'accès à l'emploi.

Le gouvernement a également décidé de soutenir par des reports de charges les secteurs économiques qui souffrent des conséquences des attentats de Bruxelles et des politiques décidées en vue de renforcer la sécurité de la population.

Les négociateurs ont également prévu de procéder à une neutralisation budgétaire des politiques de sécurité et d'asile, compte tenu du fait que l'on observe un baisse du nombre de demandes d'asile au cours des derniers mois. Cette situation n'est pas sans affecter la situation budgétaire.

Outre le marché de l'emploi, les réformes structurelles approuvées samedi viseront également la lutte contre la fraude sociale (dumping social) et fiscale. En matière de lutte contre la fraude fiscale, une task force avec des magistrats, des hauts fonctionnaires et des enquêteurs sera créée à la lumière des dernières évolutions internationales sur les Panama Papers.

Une conférence de presse sera organisée demain samedi à 14 heures à l'issue d'un Conseil des ministres qui avalisera l'ensemble des décisions à 12 heures.

.Les réformes structurelles visent à l'amélioration de la situation de l'emploi et de l'embauche, notamment à travers des mesures d'annualisation du temps de travail et de prise en compte des heures supplémentaires, ainsi que des règles d'accès à l'emploi. Le gouvernement a également décidé de soutenir par des reports de charges les secteurs économiques qui souffrent des conséquences des attentats de Bruxelles et des politiques décidées en vue de renforcer la sécurité de la population. Les négociateurs ont également prévu de procéder à une neutralisation budgétaire des politiques de sécurité et d'asile, compte tenu du fait que l'on observe un baisse du nombre de demandes d'asile au cours des derniers mois. Cette situation n'est pas sans affecter la situation budgétaire. Outre le marché de l'emploi, les réformes structurelles approuvées samedi viseront également la lutte contre la fraude sociale (dumping social) et fiscale. En matière de lutte contre la fraude fiscale, une task force avec des magistrats, des hauts fonctionnaires et des enquêteurs sera créée à la lumière des dernières évolutions internationales sur les Panama Papers. Une conférence de presse sera organisée demain samedi à 14 heures à l'issue d'un Conseil des ministres qui avalisera l'ensemble des décisions à 12 heures.