Les passagers revenaient de vacances dans le Tyrol en Autriche. Leur car s'était subitement retrouvé sur le toit après avoir effectué une chute de 12 mètres. Outre les 31 enfants, les deux chauffeurs du bus, l'organisateur du voyage, un accompagnateur et un aumônier avaient également perdu la vie. Dix enfants avaient été sérieusement blessés, dont trois décéderont à l'hôpital. L'accident avait causé indirectement une collision sur l'autoroute et coûté également la vie à un automobiliste, venant de Francfort. Le conducteur, un officier allemand, avait freiné brusquement mais trop tardivement. Il s'était alors retrouvé avec son véhicule de l'autre côté de la circulation avant d'être percuté. Les corps des victimes belges avaient été rapatriés par des véhicules militaires puis mis en bière à la chapelle funéraire de l'Athénée royal d'Etterbeek. Le roi Baudouin et des membres du gouvernement Vanden Boeynants leur avaient rendu hommage deux jours après. L'accident a laissé des traces à Niederbrechten où des plaques commémoratives sont visibles tant sur le lieu de la catastrophe qu'à l'hôtel de ville. Une courte cérémonie d'hommage sera rendue lundi soir par les pompiers locaux sur le pont d'où s'est renversé l'autocar. Parmi les victimes, figuraient deux enfants de pompiers d'Enghien. Depuis l'accident, les pompiers de Niederbrechtend et d'Enghien entretiennent des contacts amicaux. (Belga)

Les passagers revenaient de vacances dans le Tyrol en Autriche. Leur car s'était subitement retrouvé sur le toit après avoir effectué une chute de 12 mètres. Outre les 31 enfants, les deux chauffeurs du bus, l'organisateur du voyage, un accompagnateur et un aumônier avaient également perdu la vie. Dix enfants avaient été sérieusement blessés, dont trois décéderont à l'hôpital. L'accident avait causé indirectement une collision sur l'autoroute et coûté également la vie à un automobiliste, venant de Francfort. Le conducteur, un officier allemand, avait freiné brusquement mais trop tardivement. Il s'était alors retrouvé avec son véhicule de l'autre côté de la circulation avant d'être percuté. Les corps des victimes belges avaient été rapatriés par des véhicules militaires puis mis en bière à la chapelle funéraire de l'Athénée royal d'Etterbeek. Le roi Baudouin et des membres du gouvernement Vanden Boeynants leur avaient rendu hommage deux jours après. L'accident a laissé des traces à Niederbrechten où des plaques commémoratives sont visibles tant sur le lieu de la catastrophe qu'à l'hôtel de ville. Une courte cérémonie d'hommage sera rendue lundi soir par les pompiers locaux sur le pont d'où s'est renversé l'autocar. Parmi les victimes, figuraient deux enfants de pompiers d'Enghien. Depuis l'accident, les pompiers de Niederbrechtend et d'Enghien entretiennent des contacts amicaux. (Belga)