Selon l'Agence de santé du comté d'Orange, la personne infectée est un voyageur en provenance de Wuhan, la ville chinoise située à l'épicentre de l'épidémie de pneumomie virale qui a déjà tué 56 personnes et en a contaminé deux mille. Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont confirmé que le patient avait été testé positif au nouveau coronavirus. Le malade a été placé à l'isolement dans un hôpital local et son état était sans gravité. "Il n'y a aucune preuve que le virus ait été transmis de personne à personne dans le comté d'Orange. Le risque d'une transmission locale reste faible pour le moment", a assuré l'Agence. Aucun détail n'a été donné sur la façon dont la personne est arrivée aux États-Unis ni sur son identité. Les deux autres cas américains concernent une sexagénaire revenue de Wuhan le 13 janvier et habitant Chicago et un homme d'une trentaine d'années de l'État de Washington qui s'était également rendu dans la ville chinoise récemment. Les Etats-Unis ont annoncé dimanche qu'ils organisaient l'évacuation de leur personnel diplomatique et d'autres ressortissants américains bloqués à Wuhan. L'épidémie a atteint l'Europe et l'Australie, malgré le renforcement des mesures prises pour tenter d'enrayer sa propagation. Une suspicion de cas a également été signalée au Canada. (Belga)

Selon l'Agence de santé du comté d'Orange, la personne infectée est un voyageur en provenance de Wuhan, la ville chinoise située à l'épicentre de l'épidémie de pneumomie virale qui a déjà tué 56 personnes et en a contaminé deux mille. Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont confirmé que le patient avait été testé positif au nouveau coronavirus. Le malade a été placé à l'isolement dans un hôpital local et son état était sans gravité. "Il n'y a aucune preuve que le virus ait été transmis de personne à personne dans le comté d'Orange. Le risque d'une transmission locale reste faible pour le moment", a assuré l'Agence. Aucun détail n'a été donné sur la façon dont la personne est arrivée aux États-Unis ni sur son identité. Les deux autres cas américains concernent une sexagénaire revenue de Wuhan le 13 janvier et habitant Chicago et un homme d'une trentaine d'années de l'État de Washington qui s'était également rendu dans la ville chinoise récemment. Les Etats-Unis ont annoncé dimanche qu'ils organisaient l'évacuation de leur personnel diplomatique et d'autres ressortissants américains bloqués à Wuhan. L'épidémie a atteint l'Europe et l'Australie, malgré le renforcement des mesures prises pour tenter d'enrayer sa propagation. Une suspicion de cas a également été signalée au Canada. (Belga)