"Le renforcement militaire considérable de la Russie est injustifié, inexplicable et profondément préoccupant. La Russie doit mettre fin à ce renforcement militaire en Ukraine et autour de l'Ukraine, arrêter ses provocations et cesser toute escalade immédiatement", a-t-il déclaré au cours d'un point de presse. Le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kuleba, qui doit rencontrer en début d'après midi à Bruxelles son homologue américain Antony Blinken, a appelé l'Otan à ne plus se laisser "prendre au dépourvu" par la Russie et à apporter un "soutien très concret" à l'Ukraine. "Il faut éviter l'erreur commise en 2014, lorsque la Russie a lancé une action rapide dans le Donbass et en Crimée alors qu'une grande partie des occidentaux en était à réfléchir à une réaction", a-t-il averti. "Rien ne peut être exclu avec la Russie", a-t-il souligné. Moscou a mis en garde mardi l'Otan et les Etats-Unis contre le risque de transformer l'Ukraine en "poudrière" avec le soutien apporté au renforcement des capacités de défense de Kiev. L'Ukraine craint que le Kremlin ne cherche un prétexte pour l'attaquer. Kiev a accusé la Russie d'avoir massé plus de 80.000 soldats près de sa frontière orientale et en Crimée, annexée par Moscou en 2014, après l'arrivée de pro-occidentaux au pouvoir à Kiev. Dmytro Kuleba va exposer la situation aux membres de l'Otan au cours d'une réunion de la commission Otan-Ukraine avant sa rencontre prévue à 14H00 avec le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken. (Belga)

"Le renforcement militaire considérable de la Russie est injustifié, inexplicable et profondément préoccupant. La Russie doit mettre fin à ce renforcement militaire en Ukraine et autour de l'Ukraine, arrêter ses provocations et cesser toute escalade immédiatement", a-t-il déclaré au cours d'un point de presse. Le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kuleba, qui doit rencontrer en début d'après midi à Bruxelles son homologue américain Antony Blinken, a appelé l'Otan à ne plus se laisser "prendre au dépourvu" par la Russie et à apporter un "soutien très concret" à l'Ukraine. "Il faut éviter l'erreur commise en 2014, lorsque la Russie a lancé une action rapide dans le Donbass et en Crimée alors qu'une grande partie des occidentaux en était à réfléchir à une réaction", a-t-il averti. "Rien ne peut être exclu avec la Russie", a-t-il souligné. Moscou a mis en garde mardi l'Otan et les Etats-Unis contre le risque de transformer l'Ukraine en "poudrière" avec le soutien apporté au renforcement des capacités de défense de Kiev. L'Ukraine craint que le Kremlin ne cherche un prétexte pour l'attaquer. Kiev a accusé la Russie d'avoir massé plus de 80.000 soldats près de sa frontière orientale et en Crimée, annexée par Moscou en 2014, après l'arrivée de pro-occidentaux au pouvoir à Kiev. Dmytro Kuleba va exposer la situation aux membres de l'Otan au cours d'une réunion de la commission Otan-Ukraine avant sa rencontre prévue à 14H00 avec le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken. (Belga)